7 jeudistes inscrits pour cette traversée. De Gruyères au Pont-qui-Branle sur la Sarine, à l’Hongrin franchi par le pont de Lessoc construit en l’an 1667. Et pour finir, un plongeon de la colline de Bellegarde sur la nouvelle gare de Montbovon. 18 km parcourus dans la bonne humeur malgré quelques petites averses. Une météo bien meilleure que prévue. La vraie pluie nous a accueillis sur le quai de la gare. Il a fallu agir rapidement pour ne pas rater le train. Dans la précipitation, nous n’avons pas eu le temps de partager un verre tous ensemble ! - Chef de course: Oriane Demierre

25 jeudistes ont “navigués” de Foncine-le-bas vers Les Planches-en-Montagne (Gorges) et retour sur les traces du tram le long de la Saine ou on ne pouvait plus se perdre!
Après la visite de la source de la Saine, donc à la fin de la course, la pluie est arrivée!

Chef de course: Werner Burri

Belle balade facile à travers la forêt et les champs.
La course a réuni 21 Jeudistes sur 23 inscrits, 2 ayant dû renoncer au dernier moment. Nous nous sommes déplacés en train - Chef de course: Ariane Getaz

Un groupe de 9 personnes s’est avancé sur les 1903 marches en la Ville de Fribourg non sans avoir bu un café à l’arrivée. La montée de la tour de la Cathédrale nous a presque donné le tournis tellement les marches en colimaçons étaient nombreuses. Mais nous étions récompensés par une vue imprenable, quoi qu’un peu refroidi par la bise, et des explications d’un connaisseur de l’histoire de la Cathédrale rencontré.
Nous avons vu l’impressionnant pont de la Poya de différents angles. Si le soleil avait été de la partie, on aurait pu dire que c’était comme une image de carte postale. Quelques participants ont « courbé » le dernier des 7 escaliers en montant avec le fameux funiculaire. - Chef de course: Anny Beutler

15 jeudistes ont sillonnés les valons et les causses de garrigues au sud des Cévennes, et gravis le Pic Saint-Loup (658m) par une météo plutôt bonne. Ils ont découvert quelques villages médiévaux superbes et appréciés l’ambiance méditerranéenne aux senteurs multiples dominée de celle du tain. Et ils ont beaucoup apprécié leur guide Serge - de Semelles au vent - qui a su communiquer tout son savoir de cette région de France riche géologiquement et dans son histoire. - Chef de course: Odile Christinet

Au vu des prévisions météo défavorables pour ce jeudi, j'ai décidé d'annuler la course. Je la remettrai au programme ultérieurement.