Cette sortie, c’était une première pour moi avec le CAS et je ne l’ai pas regretté : des rencontres, du partage et la découverte d’un nouveau terrain d’aventure ; tout était réuni pour passer un excellent week-end.

Co-voiturage et bonne ambiance au départ de Prangins. Mireille anime les conversations. Arrêt technique à Martigny où nous récupérons une figure du CAS de la Dôle : Christian.

Arrivés vers 9H à Arolla, c’est au mythique Grand Hôtel&Kurhaus, que nous profitons du confort des canapés tandis que Thierry nous débriefe sur la sortie, mais, pas trop longtemps les canapés…la cabane des Vignettes nous attend, et c’est sous un plafond bas et un risque de pluie que nous nous élevons au-dessus d’Arolla.

Arrivés sur le glacier de Pièce, on s’équipe, et la grisaille est balayée par le soleil qui nous accompagnera tout le weekend!

La montée se fait sans problème et c’est assez tôt que nous sommes arrivés à la cabane des Vignettes. Impossible de résister aux spécialités locales, et je me régale de Roestis ! Que c’est bon d’être ici : d’excellentes conditions d’observation, révision des nœuds, et l’occasion de faire la connaissance de deux « grandes amies » de Thierry : Gabbro et Gneiss-> des roches cristallines, enfin si j’ai bien compris!

 

Après une bonne nuit de sommeil, bercé par les ronflements de certains, nous quittons rapidement la cabane à 6H30 pour évacuer le 1er danger de la journée : un sérac bien craquelé qui menace…. Le danger passé, on profite d’une pause équipement pour admirer la mer de nuage qui tapisse les fonds de vallée, avant d’attaquer un passage à forte déclivité…l’ambiance devient plus tendue et concentrée…c’est donc corde longue que nous passerons, heureusement ce n’était pas entièrement glacé.

 

L’objectif se rapproche, on continue de gravir, lentement mais sûrement…C’est le vent qui nous accueille sur le Pigne, et c’est aussi le vent et le froid qui écourte les photos souvenirs, et les félicitations.

Descente et longue traversée, on arrive au passage de la Serpentine , même pas besoin de poser une corde pour la descente.
Nous continuons par une longue marche glacière où les crevasses sont bien présentes…Christian nous fait peur, mais plus de peur que de mal, on poursuit notre descente sur le glacier de Tsenä Réfien qui laissera un goût amer à Thierry. 


Beaucoup d’entre nous auraient abandonné et fait appel à la Rega, mais Thierry malgré sa grosse entorse, continue. Et pourtant la route du retour est encore longue…
Nous terminons, la descente du glacier en contournant les nombreuses crevasses. 
Remontés par les échelles métalliques, nous atteignons le sympathique Pas de Chèvre. Nous y croisonsun droneet c’est aussi l’occasion de pique-niquer. 


La descente sur Arolla n’en finit plus, la fatigue se fait sentir et nous retrouvons enfin le Grand Hôtel avec plaisir, vers 15H.

Etaient présents à cette inoubliable week-end : Thierry (chef de course) Robert, Julien, StéphanieChristian, Mireille et Thierry.

Bravo au chef de course (Thierry) pour la qualité de sa préparation et de son encadrement durant le week-end et chapeau bas à l’autre Thierry pour sa ténacité à finir la course.
Un grand merci à tous, au plaisir de vous recroiser, car comme on dit chez nous : « Il n’y que les montagnes qui ne se croisent pas ! » :-)

Mickaël.

La galerie de photos est ici

08-09.08.2020 : Tête Blanche

 

C’est avec impatience que j’attendais cette première course alpine au sein du club après le cours alpi à Orny en juin dernier. Merci à Thierry pour sa bienveillance taquine tout au long de ces deux magnifiques journées. A ses côtés, les « petites » imperfections de la novice perfectionniste que je suis ont pris une allure légère. Lors de l’ascension d’Arolla à la cabane Bertol, en plus de tout ce qui fait le bonheur des randonneurs avec une météo parfaite, nous avons goûté à la passion de Thierry pour les formations rocheuses et à celle de Denis pour la physique quantique. Un grand merci à vous deux pour ces riches partages ! Merci également à Olivier qui a tout naturellement pris le rôle de photographe durant toute la course. Grande émotion pour moi lors de l’arrivée à la mythique cabane Bertol sous un soleil radieux et un accueil des plus chaleureux des deux jeunes gardiens et la dégustation d’une succulente tarte préparée par la pâtissière du lieu. Après une petite pause, Thierry et Denis n’ont pas résisté à l’envie de poursuivre l’ascension, malgré la file d’attente au départ de la voie. Soirée sous les étoiles et regard amusé des hommes du groupe lorsque je confonds lavabo et urinoir pour épargner la montagne de la blancheur du dentifrice ! Fin de soirée studieuse avec Thierry et le partage de ses connaissances sur le Gneiss, le Granite et le Calcaire.

Dimanche, nos deux cordées, presque seules dans cette étendue glaciaire, évoluent jusqu’à Tête Blanche, sous un ciel limpide. Moment hors du temps. Au sommet, le miracle d’un panorama sans nuage se produit. Le vent nous rappelle que nous sommes à 3710m et nous incite à quitter la magie de cet instant ! Nous entamons alors la longue descente sur Arolla avec l’accueil à l’arrivée de la fraîcheur du torrent pour nos pieds fatigués et une petite halte pour une réhydratation bienvenue sur la terrasse de l’hôtel de La Tza.

GRATITUDE et un immense MERCI à Thierry, Mélanie, Denis et Olivier pour le partage de cette magie !

Anne-Lise Theurillat

La galerie de photos est ici

La galerie de photos est ici

La galerie de photos est ici

La galerie de photos est ici